Home » Voyage » Océanie » Australie » Roadtrip » Visite de Port Arthur et l’Ile de la Mort

Visite de Port Arthur et l’Ile de la Mort

Salut à tous !

Voilà, ce mercredi 4 mai, nous avons quitté le woofing, nous sommes donc reparti pour l’aventure (ou le travail si nous sommes chanceux). Mais avant cela, revenons quelques weekend avant. Durant ce mois à la ferme, nous avons fait deux escapades en van dans les environs. La première, nous sommes parti deux jours à l’Est d’Hobart, à Port Arthur.
Sur la route, nous nous sommes arrêté tout d’abord à Pirates Bay (super nom hein !). De là, on a une vue magnifique sur la baie, une magnifique plage. On y descend, puis on décide de continuer à visiter les alentours de cette baie.

Au bout de la baie, on tombe sur un endroit magnifique, juste magique. Un site avec une arche naturelle, mais surtout un petit port et spot de plongée charmant. L’eau est turquoise et transparente, il y a des petites cabanes de pêcheurs tout le long, et surtout…des lions de mer ! Ils sont trois ou quatre, et ils nagent tout près des pontons ou directement sur la plage. On peut donc les observer autant qu’on veut. Caroline crève d’envie d’enfiler sa combi et d’aller nager avec eux, mais ils peuvent aussi être dangereux alors bon. L’endroit à l’air vraiment génial pour de la plongée.

On reprend notre route, mine de rien on est restée longtemps à faire cette baie, nous arrivons à Port Arthur à 15h (ce qui est tard, il fait nuit à 17h30 et le site ferme à 17h).

026
Port Arthur c’est une ancienne prison et ville d’il y a deux cent ans environ. Il n’en reste que de grandes ruines (car abandonnée et victime des nombreux incendies de forêt). Le site en lui-même est magnifique, c’est une prison naturelle, il n’y a pas un seul mur d’enceinte, la mer et la géographie s’en charge. A l’époque, c’était pour les prisonniers un endroit très effrayant, la faune et flore leurs étaient complètement étranger, les animaux également et le pire, le diable de Tasmanie. Le bruit d’un diable de Tasmanie, comme nous l’a dit Auriane c’est : « Tu vois les bruits dégueu que font les zombies dans Walking dead, et bah c’est pareil », alors imaginer vous seul, de nuit, sur un terrain inconnu avec ça dans les oreilles. Les prisonniers étaient envoyés ici, pour fautes graves, du genre… voler un MOUCHOIR !! Oulalala déééélit ! Ils y avaient autant des meurtriers que des gens mourant de faim, ayant voler du pain. Ils y avaient des Anglais, beaucoup de révolutionnaire écossais et Irlandais, ainsi que des Français, Italiens, bref un peu toute l’Europe. Une fois condamné, il y avait à la clé un suuuper voyage pour arriver en Tasmanie. Au départ, de Portmouth, un arrêt au Portugal, puis à Buenos Aires, L’Afrique du Sud et tadaaaa welcome in Tasmania.

Une fois arrivé, le prisonnier devait travailler durant 12 à 14h par jour, sept jours sur sept bien évidemment. Les seules « pauses » possibles, c’était d’aller à l’hôpital. Nombreux prisonniers se mutilait volontairement pour un séjour à l’hôpital (la meilleure idée était de se casser volontairement le genou, un mois au chaud au bout ^^). Il faut dire que l’hôpital offre une vue absolument magnifique sur la mer et les montagnes. Sur ce site, il y a donc le pénitencier principal, une tour de garde, un asile, une prison séparée (si vous êtes vraiment pas sage, vous n’avez plus le droit de parler, d’avoir de nom et de voir votre visage …), une église, puis les maisons du personnels, maison du Lord Commandant, des domestiques (qui parfois étaient des prisonniers, notamment les femmes). Cette prison était considérée comme la troisième pire au monde à leur époque, Londres étant la première et la deuxième…on sait plus (Espagne ?). L’asile, fut l’un des premiers à appliquer des soins psychologiques, médecine de l’esprit. Un endroit calme, aérer avec des jardins, disons la thérapie la plus moderne de l’époque. La plupart des personnes à Port Arthur ne revoyaient jamais l’Europe et leurs familles; qu’ils soient prisonniers ou militaires. Le voyage bien trop cher et long. En face du site, il y a deux petites îles. La première, un gros cailloux plutôt qu’une île, c’est Isle of Dead, l’île de la mort. C’est là ou tous les morts étaient enterrés, prisonniers ou Lord. Les prisonniers sont enterrés au plus bas de l’île, et les militaires et nobles le plus en hauteur.La deuxième île, c’est celle des « boys », des jeunes garçons, car oui certains prisonniers n’avait pas plus de 9 ans. Pas facile facile d’avoir 9 ans et se retrouver avec des criminels. Le plus dingue finalement dans tout ça, c’est que tout ça n’a durer que…43 ans !

Bref, nous avons fait cette visite sur deux jours, car nous avions vraiment plus assez de temps. Déjà, l’entrée simple sur le site c’est super cher, 37 dollars. Ce prix pour deux trois ruines à peine entretenue ça fait vraiment mal au cul, Versailles c’est moins cher ! On décide de prendre une entrée simple avec bateau et visite de l’ile de la mort, 50 dollars par personnes. Honnêtement ça fait vraiment cher mais bon, pour une fois qu’il y a un peu d’histoire dans ce pays. On fait une petite visite guidée de 45min, le guide est super, il est anglais et il parle très très vite mais on comprend quasi tout donc c’est vraiment cool. La visite terminée c’est déjà l’heure de partir. Nous décidons d’aller dormir à 15min de Port Arthur. On trouve un petit parking au bord d’une rivière avec barbecue et toilettes. C’est le coucher de soleil, il y a des couleurs magnifiques. Une fois le soleil couché il fait très froid, tous les moyens sont bon pour essayer de réchauffer le van. On mange à l’intérieur, on conserve bien la vapeur des pâtes pour la lâcher dans le van.

Le lendemain, on retourne à Port Arthur de bon matin. On y reste de 9h à 13h, on prend le temps de bien tout visiter et à 11h on prend un petit ferry pour nous déposer sur l’île de la mort. Un guide nous fait « visiter » ce gros caillou. Au fur et à mesure des stèles mortuaires, il nous raconte l’histoire de ces personnes. C’est vraiment un très beau cimetière.

A 13h on reprend le van pour faire la route inverse, en repassant par la Pirates Bay. On arrive un peu avant 16H à la ferme.

Avant de vous quitter, penser à revenir très vite sur le site, nous finalisons un autre article sur notre petit voyage à Brunny Island, où vous pourrez voir des Walla-dudu (Ou Dudugourous pour Eric ^^)

A très vite donc.

Kénavo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.