Queensland … Sunshine State ??

Coucou nous revoilà ! Au programme de cet article, notre roadtrip dans le Queensland !

Retour à Woolgoolga

Après notre retour du Sri Lanka, nous sommes revenu au 8 Young Street, notre maison. Que de changements ! Plus personne n’y vit et surtout presque toute la maison est vide. Notre propriétaire fait le grand ménage, change les meubles, les déplacent, bref…ce n’est plus notre chez nous adoré ! Sans grande surprise, Rambo à un problème. Bon on s’attendait à un problème de batterie mais là, c’était carrément l’électricité. Impossible de déverrouiller la fermeture automatique ainsi que de démarrer la voiture. Pour résumer, on a réussi a enlever toute cette saloperie de fermeture instantanée du véhicule et touin touin, on a installé des serrures (oui il n’y en avait aucune !) et maintenant on est…libre ! Tout en mécanique, nous n’avons plus peur de laisser les clefs à l’intérieur et tout ça. Après trois jours de stress et deux de préparatifs, nous avons quitté Woopie !

Woolgoolga – Hervey Bay

Nous avons fait nos premières étapes à Nimbin et au national park de Lamington. Nimbin, c’est la ville Hippies des années 60. Les bâtiments sont en couleurs, les magasins vendent tous ce qui est en rapport avec le cannabis. C’est sympa de s’y arrêter 30min histoire de visiter mais ça s’arrête la. Ensuite nous nous installons pour la nuit en haut des montagnes à Green Hills.

Le lendemain, nous attaquons notre matinée avec une marche, avec à la clé une cascade. Sur le chemin, nous avons pu observer de beaux et grands arbres, des fruits un peu flippants, des écrevisses bleues dans la rivière, des petits oiseaux au ventre tout jaune.

En fin de matinée nous reprenons la route, direction la Gold Coast, on s’y arrête juste pour un peu de shopping. En soirée nous arrivons à Brisbane, où nous avons le plaisir de retrouver Matthew, l’un des Australien rencontré à notre première soirée à Tokyo. Chez lui, il nous reçoit comme des rois. Nous allons resté deux jours sur Brisbane, visiter un peu le centre, la plage, les centres culturels, et bien sur passer du temps avec Matt. Notre dernière journée, nous l’avons passé à Moreton Island sous ses conseils. C’est une île, où l’on peut plonger dans des épaves. Nous y sommes resté 5h, en alternant baignade et bronzette. L’expérience dans les épaves c’était génial, pleins de beaux poissons et beaucoups de coreaux. Parfois il y a des tortues et des dugongs, malheureusement pas pour nous !

Nous reprenons la route le long de la côte, nous arrêtons pour une marche ou une plage de temps à autre, mais rien d’exceptionnel, nous continuons à monter vers le Nord. Petit arrêt également sur la Sunshine Coast avec un petit Trek pour une petite vue sur les montagnes.

Nous arrivons à Noosa, une ville très balnéaire. Vraiment très jolie petite ville, des maisons avec des pontons sur le sable blanc, des plages magnifiques. Nous y restons deux jours.

Ensuite, nous allons à Hervey Bay. Ce n’est pas dingue, mais pour une fois, les plages sont « calmes ». Pas de vagues, pas de vent,  enfin nous pouvons nager librement sans ce soucier des vagues, du courants de requins et méduses, etc … La bonne nouvelle surtout c’est que les copains sont à Brisbane ! Aussitôt, nous décidons de nous rejoindre sur Noosa ! Presque un an que nous nous étions séparé en Tasmanie, quelle joie de se retrouver ! Après une journée avec les copains, nous prenons tous la direction de Rainbow Beach, point de départ pour aller sur l’île de Fraser Island.

FRASER ISLAND

Pendant deux jours et demi, nous allons conduire des 4×4 sur le sable, les rochers (et ouaiiiis), nager dans un lac d’un bleu incroyable, dans un lac au milieu de dunes de sables et de forêt. Nager dans une eau des plus pure, cristalline, très fraîche, le tout dans une petite forêt. Nous auront la chance d’avoir aperçu un dingo de près (ce n’est pas donné à tout le monde). Nous étions un groupe de 100, divisé en trois caravanes de quatre véhicules. Bon autant vous dire qu’on était les plus vieux, que des bébés Hollandais et Allemands dans ce grand groupe. Par chance, dans notre voiture, la moitié n’avait même pas l’âge de conduire ! Ce qui nous a permit de beaucoup conduire le 4×4, pour le plus grand plaisir de Julien qui aura conduit une journée entière.

FRASER ISLAND – MACKAY

De retour sur le continent, nous avons retrouvé les copains. Eux ont réussi à trouver un travail en abattoir à Gympie. Pour le weekend, vu qu’ils étaient libres pour 3 jours, ils nous ont rejoints à Hervey Bay. Nous connaissions un super camping peu onéreux. Pendant trois jours, nous allons passer nos journées, dans la piscine, la cuisine (à cuisiner et surtout à jouer) ! C’est comme retrouver un petit bout de notre vie à Angers, car il faut l’avouer, notre groupe et nos soirées jeux/repas, nous manque beaucoup !

Après ces trois jours, nous sommes reparti sur la route du Nord, avec tout d’abord la ville de Bundaberg, connue pour ses plages où les tortues viennent pondre des oeufs, durant la moitié de l’année, puis direction Rockhampton où nous nous sommes arrêtés pour visiter les Capricornes Caves, vraiment fabuleuses.

ET DEBBIE ARRIVA …

Malheureusement, les jours qui s’en suivent sont chaotiques ! Un cyclone est arrivé sur toute la partie Nord du Queensland (là où nous sommes). Il pleut, il pleut, il pleut des trombes et des trombes d’eau. Il est dangereux de conduire, des routes sont inondées et nous ne pouvons strictement rien faire. Le plan prévu pour le Queensland c’est les plages magnifiques, visiter les îles, faire de la plongée, ou se balader et se baigner dans les cascades ! Bref, on ne peut rien faire, pendant trois jours durant, le temps ne s’est pas amélioré. Pendant ce temps, nous avons fait la connaissance d’un couple français, Arthur et Fanny. Ils étaient cuisinier chez Anne Sophie Pic (3 étoiles) durant quatre ans. Nous passons nos journées ensemble et sommes partis, durant une accalmie, sur une montagne pour voir des platypus (ornithorynques), et avons également découvert un énooorme python en pleine digestion, qui n’a pas bouger pendant une semaine, tellement son estomac était plein.

Un matin, nous avons vu les propriétaire du camping s’agiter un peu trop. Mauvaise nouvelle, le cyclone arrive tout droit sur nous (Cyclone force 4, rafale de vent à plus de 320km/h) !

En 5 min, nous avons remballé toutes nos affaires et avons fui Mackay. Nous sommes descendu jusqu’à Rockhampton, soit plus de 350 km au Sud de Mackay. Nous étions très inquiet pour nos véhicules/maisons respectifs.

Nous avons trouvé un camping formidable pour faire front au cyclone ! Juché sur une montagne, et sans arbre, c’est l’endroit parfait ! Pas de risque d’inondations, ni de chute d’arbres. Nous y sommes resté deux jours et deux nuits. Les propriétaires nous ont même mit à disposition un grand hangar (ou bunker), remplit de canapés et de matelas. Comme des enfants, nous avons construit notre « cabane » et  joué à des jeux toute la journée.

Nous restons toujours informé des dégâts du cyclone, Mackay à été entièrement évacuée quelques heures après notre départ, les Whitsundays ont été ravagées, Bowen est sous l’eau, et il y a déjà quelques morts ainsi qu’un requin de 5 mètres de long dans la ville !!!. Nous sommes très soulagé d’être parti à temps !

RETOUR DU BEAU TEMPS

Nous avons tous les quatre commencé à chercher du travail. Nous ne pouvons plus continuer notre road trip vers le Nord, tout est dévasté, les activités annulées, les routes fermées. Entre temps nous visitons un très joli parc animalier où des oiseaux ont profité de notre petit déjeuner 🙂

Nous profitons également de quelques rares jours de soleil pour aller visiter une île proche de la Grande Barrière de Corail,Keppel Island, où boue et fragments de coraux animeront notre journée.

Au bout de deux jours de recherches, nous avons enfin  un espoir ! Une saison de citron et de mandarine commence à Gayndah, une ville à 4h30 de route. Le lendemain, nous recevons un sms du gouvernement Australien; Rockhampton va subir de grandes inondations d’ici 48h. Une fois de plus, nous remballons nos affaires et partons pour Gayndah tenté notre chance pour le travail. A partir de ce point, les bonnes nouvelles s’enchaînent.

Arrivée à Gayndah, nous décrochons dès le lendemain un travail, nous sommes chanceux. Nous nous installons au camping de la ville, à 3 min en voiture du travail. On construit notre petit chez nous, et même un petit potager pour les herbes (ciboulette, basilic et menthe). On se fait un nouvel ami en la personne de « beaucoup bon goût », le chat qui aura dormi plus d’un mois dans notre van pour le plus grand bonheur de Caroline. Les copains, Nico, Louison et Bastien travaillent dans une ville à 1h40 de route, nous pouvons donc nous voir souvent !
Nous nous entendons à merveilles avec Arthur et Fanny, qui sont devenu nos compagnons de route et de cyclone surtout !

Vous l’aurez bien compris, le cyclone a changé tous nos plans, certaines routes/iles ne sont plus accessibles, nous devons mettre notre roadtrip de côté,autant travailler pour attendre la réouverture des routes ! Mais on est sauf, et Rambo aura survécu à Debbie 🙂 Et puis, même lorsque l’on travaille il est possible de dénicher de beaux endroits, comme ces piscines naturelles qui nous auront bien changer les esprits le temps d’une journée.

Après un mois de frustration nous avons quitté le travail, les patrons sont de vrais pingres, ne nous paient pas convenablement, change le prix des bins (les grosses caisses qu’il faut remplir) sans nous avertir, pas un bonjour le matin ou un merci … Bref, de vrais connards. De toute façon il était temps de partir, Julien ne peut pas trop travailler car il a déjà gagner trop d’argent, il est à la limite pour pouvoir récupérer un peu de taxback. Et puis surtout nous avions du tout décaler les réservations pour le Queensland, il est temps de retourner voyager.

Nous décidons donc de nous rendre chez nos copains, pour une semaine, nous y sommes en ce moment même, pour préparer l’après Queensland, à savoir le désert, la côte Ouest, la revente du van mais également l’Asie !! Mais tout ça, on vous en parlera plus tard 🙂

Sur ce, c’est sur cette magnifique, que dis-je, incroyable oeuvre collective (Copiiine et copiiiine) que nous vous laissons méditer 🙂

Kenavo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.