Home » Voyage » Océanie » Australie » Roadtrip » Premiers pas en Tasmanie

Premiers pas en Tasmanie

La traversée s’est bien passée. Nous avions des places réservées dans une cabine remplie de sièges. Les sièges étaient au passages vraiment super, on a très bien dormi. Nous avons passé a soirée à jouer aux cartes et manger au bar, fait quelques jeux à la « game zone » puis nous sommes allé dormir. La nuit, le bateau à énormément bougé, la mer était toujours aussi déchainée. Faire bouger autant un bateau de cette taille faut y aller. Certains étaient inquiet. A 6h du matin, nous arrivons en Tasmanie, à Devonport, à 7h nous sommes dans nos vans et nous avons repris nos affaires confisqué à l’embarquement (arc, flèches, bouteilles de gaz). La première chose à faire une fois à terre, aller au macdo se prendre un pti dej, préparer la journée à l’aide de la Wifi etc…

Notre première journée se passe merveilleusement bien, nous visitons le centre ville le matin. Dans un magasin la croix rouge, nous achetons des vêtements chaud (polaire, bonnet etc), il fait plutôt froid en Tasmanie, et l’automne est déjà là. Une fois le lèche vitrine terminé, nous allons prendre nos douches chaudes et gratuites à la plage. L’endroit est superbe. On décide de profiter de la mer et du soleil avec une partie de pêche. Dans les flaques d’eau coincé dans les rochers, on y trouve pleins d’étoiles de mer, des vertes/turquoises et des roses/mauves. On se ballade aussi sur les rochers. C’est très beau.La ville est prometteuse en activité, mais changement de programme. Julien sait enfin ce qu’il veut à son anniversaire…une nintendo 3DS. Il y en a en seconde main à Launceston, grande ville à 1h de Devonport. Nous prenons la route pour Launceston, c’est la deuxième plus grande ville de Tasmanie, et elle se situe dans la vallée viticole où nous devrions trouver du travail. Arrivé à Launceston Caroline achète donc l’un des cadeaux de Julien, sa Nintendo. Le temps de faire des courses et c’est déjà la fin de l’après midi. Nous trouvons un endroit absolument magnifique pour passé la soirée. Un lac avec une cascade, entouré de montagnes, une grande plaine d’herbe bien verte. Dans cette plaine il y a un coin barbecues et tables, un coin toilettes et douches chaudes gratuites, des paons qui se baladent un peu partout. Tout ça donne un côté magique et paradisiasque. Dommage qu’on ne puisse y rester dormir. La nuit, nous la passons sur le parking d’un Mcdonald, on est toujours sur de pas se faire embêter par les rangers et de toujours trouver du secours auprès des employés au cas où.

 

 

Le lendemain, Caroline et Julien passe une grande partie de la journée en amoureux. On visite galleries et musées de la ville. Le Queen Victoria Muséum. Il y a des peintures, des expos d’écoles d’arts, un muséum d’histoire naturelle (sur la Tasmanie évidemment), une expo sur la 1ere guerre mondiale, des objets des premiers colons anglais arrivé en Tasmanie. Il y a aussi un planétarium mais fermé le dimanche. Sept mois sans un musée ou une expo, là ça fait du bien.

Ensuite, l’après midi nous visitons le centre ville, puis nous allons au « city parc », un grand parc en ville, il y a pleins de macaques japonais à voir, des serres etc…Le reste de la journée, se déroule exactement comme la veille, courses/parc/manger/dodo au macdo. Lundi, autour d’un autre petit dej macdo, nous appelons notre contact pour le travail. Elle nous dit qu’elle devrait avoir des nouvelles des vignerons dans la journée pour le début des vendanges. Nous décidons donc se laisser encore une journée sans recherche de travail puisque nous serrons fixer le soir. Nous allons à un petit zoo situé à quelques bornes de la ville. La route pour s’y rendre est superbe, il fait beau, pas un nuage dans le ciel et l’air est frais.


On s’arrête sur le chemin prendre quelques photos. Nous passons l’après midi à visiter le zoo. Il est petit et pas dingue dingue, les enclos laisse à désirer et certains animaux sont complètement seuls, c’est un peu triste. Il y a beaucoup de famille de diable de Tasmanie, on les a vu être nourris et on a aussi pu en caresser un. Une fois le zoo terminé, nous cherchons un endroit pour dormir. A 20min il y a un parc ou l’on peut passer la nuit. C’est un très bel endroit, au bord de l’eau. On observe pleins de méduses dans l’eau. Comme d’hab, il y a tout le confort. On y passe le reste de la journée, grand rangement de van, et flanneries. Julien et Bastien sont toujours malades et le zoo les a fatigué, ils ont besoin de ne pas trop bouger. Nous rappelons notre contact, elle n’a reçu aucun appelle des vignerons, ils ne semblent pas encore prêt pour les vendanges, mais nous promets du travail d’ici une semaine sans faute. Nous décidons donc que le lendemain, nous commencerons à chercher du travail par nous même en attendant. On sait que certains vignerons on déjà débuté le travail. Par ailleurs,nous sommes à l’endroit parfait pour débuter nos recherches.

Pendant les jours qui suivent c’est toujours la galère, on cherche du travail dans tout le milieu agricole mais pour l’instant, c’est toujours trop tôt ou trop tard. Nous attendons la réponse d’une ferme de pommes, on pourrait bien gagner et il y a un mini camping sur place pour 20 dollars la semaine. On retient certains numéros de vignerons qui vont bientôt débuter le travail. Suzie, notre contact nous a décrochée seulement une journée de vendange, et encore, seulement quatre heures de travail. On étaient très très nombreux, une bonne trentaine de français, des italiens et asiatiques. On a entendu parler français toute la journée. On décide de chercher du travail que par nous même, l’intérim on a pas confiance. On passe les journées à chercher, appeler du travail et visiter la Tamar Valley. Tous les jours on s’extase des lieux. Au abord d’une plage, on trouve des roches interessantes, on dirait de l’obsidienne. On farfouille, on récolte, on brise des roches. Caroline arrive à faire un semblant de pointe.

Nous avons aussi fait les Cataract Gorge, une petite marche d’une heure super sympa, vraiment jolie. Sentier, pont en suspension, point de vue.

 

  1. paparico
    | Répondre

    oui c’est bien de l’obsidienne, verre naturel!
    gros bisous, vous nous manquez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.