» » » » » Premiers moments à Woolgoolga

Premiers moments à Woolgoolga

Ces dernières semaines, nous sommes un peu rentré dans une routine.

Le travail c’est tous les jours, et à 10h de travail par jour (parfois 13h) , il ne nous reste guère de temps pour visiter les environs. Notre quotidien est donc rythmé par le réveil du matin (5h50 jusqu’a 6h20), pipi, pti dej, voiture et hop à 7H nous voilà
prêt à travailler. La journée s’arrête environs entre 16h45 et 18h45, voir 20h (le tout avec 30min pour manger le midi). Ensuite, c’est le rush : il faut vite aller prendre nos douches froides car elles ferment vers 18h, 19H au plus tard. Remplir les bidons d’eau, et aller charger les téléphones et ordinateur à la plage. Cela revient à dire qu’on se les gèle à mort car à 18H30 du soir le vent est bien au rendez-vous ! Ranger le van, car c’est tous les jours très vite le gros bordel, c’est pas un appart !

Après cette étape pas très agréable, c’est au besoin, le moment des courses. On regarde les prix et on est souvent découragé, nos menus se répète beaucoup, mais on sait quand même se faire plaisir avec des prix abordable (genre 4 pavé de saumon à 10dollars, pas cher et très franchement très bon, parole de Bretons mangeurs de poissons  ! On est parfois des backpapers un peu de luxe ^^ !

Puis c’est retour au lac, notre campement. Tout le monde se retrouve au barbecue électrique (sorte de gros carré en inox avec au milieu deux plaques chauffantes). On y retrouve des français, coréens, japonais, allemands, suisse, des rencontres d’un
soir, des Australiens. On reste à chaque fois environs deux heures,ça se transforme en soirée près d’un feu, avec guitare ou didgeridoo. Caroline est d’ailleurs déçu, car elle voulait absolument essayer cet instrument mais…réserver aux hommes ma poulette, et oui tu ne peux ni en jouer et encore moins en acheter ! Pas grave Julien l’achètera pour moi !

On fait des découvertes, des araignées, des opossums. Yetsu un golden river toujours là, une présence animale reposante, un chien intelligent qui comprend plusieurs langues (anglais, indi etc…). Son maître Macky c’est un personnage ! A environs 60 ans, il a voyagé dans le monde entier, il parle plusieurs langues, il à garder toute sa jeunesse d’esprit avec une pointe de folie, il était médecin, c’est quelqu’un de très attachant. Il y a nos deux Françaises, Pauline et Jessica de Lorraine, notre première rencontre Française à Woolgoolga avec qui on partage le même emploi du temps .Il y a le groupe du couple Français et Asiatique (ces
derniers sont de vrai foufou, dans leur vans où ils dorment à trois ils arrivent à entasser 3 planches de surf et un vélo..on sait pas comment ils font ça !), Pat l’Américain d’environs 50 ans qui croque la vie à pleine dents. Marc et Taylor un beau couple, lui joue professionnelement de la guitare « espagnole » et autour d’un feu, effet garantit. Paul, un Australien d’origine Taiwannaise de 22 ans, d’une gentilesse incroyable, maitre du feu ! Il y en a encore pleins, ici ce n’est que rencontre et échange, dans à peu près toutes les langues. C’est donc vers 23H30 que nous préparons la nuit, ce n’est pas tard direz-vous, mais tous les jours ce
rythme là avec notre travail c’est franchement pas simple au matin ! Nous arrivons donc toujours pas à nous coucher tôt !!

Nous avons quand même réussi à avoir un « day off » (à cause de la pluie, si pluie, pas de picking et donc le lendemain…pas de packing). Nous sommes allé à Red Rock à, 15 min de Woolgoolga, se baigner, voir nos premiers pélicans et crabe (pleins pleins pleins de petirs crabes partout). Caroline n’a ni eu peur ni crié (et oui elle est toujours « crabbophobe » comme elle le dit)
car ils sont tous petits et ont l’air idiot avec leur énorme et unique grosse pince. Une journée bien reposante pour nos corps un peu douloureux.

Ces derniers temps, nous sommes moins au lac et plutôt à Corindi Beach, là ou habite nos collègues de boulot. Trois français : Ceylian, le couple Aurianne/Louis et Dylan et un américain de Los Angeles.Julien est en binome avec Ceylian, un basque toujours bourré d’énergie. Aurianne et Caroline travaille côte à côte, Dylan étant un peu plus seul. Louis à travaillé juste deux jours et à démissionné.
Tous les quatre vivent dans une grande maison à Corindi Beach. C’est toujours très plaisant et amusant d’être avec eux. Ils ont pleins d’anecdotes à raconté, on peut profiter de leur diverses expériences, en Australie, Bali ou Thailande. Notre anglais semble progresser avec eux car il le parle très très bien.

La suite, certainement un peu de notre routine et d’autres moments magique et éphémère, à commencer par l’anniversaire de Caroline !
On vous laisse avec quelques unes de nos photos 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.