Home » Voyage » Océanie » Australie » Roadtrip » Première semaine de vacances

Première semaine de vacances

Nous revoilà, après vous avoir quitté à Woolgoolga, place à l’aventure pour découvrir superbes paysages,animaux étranges, routes en tout genres, …

 

(URUNGA) MYLESTOM,

Notre première nuit s’est passé dans un coin que nous connaissions au préalable, nous avions déjà passé une nuit à l’aller, sur la route Sydney-Woolgoola.
L’endroit nous avait bien plus, mais nous avons passé deux heures pour retrouver cet endroit vraiment plaisant : plage pour surfeur à 200mètres au Nord,( près des douches chaudes !!), lac à 20 mètres au sud, idéal pour la pêche (5 brimes en 40 minutes), et une petite « piscine » (barricadée par des filets, au bord du lac).

DORRIGO

Après deux jours à MYLESTOWN, place au grand voyage et aux Waterfall (chutes d’eaux) de Dorrigo. Situé en plein coeur de montagne, RAMBO à un peu souffert mais la route s’est bien déroulée. Malheureusement le temps n’était pas là, nous avons juste eu le temps de nous garer que la pluie est arrivée, nous forçant à redescendre la montagne… Juste le temps de voir cette impressionnante cascade … Nous prendrons notre revanche bientôt 🙂

 

NAMBUCCA

Après la montagne, place à la mer et un joli estuaire bordé par la mer où surgissent des rochers comme fortifications, tous peints ! Caroline a adoré le concept et s’est donc prise au jeu, en dessinant renards et hermines bretonnes.
Même sur un caillou elle garde la main.
Petite ballade au bord de la mer, sur les pontons de rochers colorés, dans le bush et partie de pêche (un petit flathead et un petit poisson qui se gonfle avec des pics)

 

KEMPSEY – CRESCENT HEAD

Direction une grande ville après cela pour refaire le plein en nourriture. Bon Kempsey est franchement une ville étape, trop peux de choses à y faire. Place donc à Crescent Head, idéal aussi bien pour les surfeurs que pour la pêche, un petit pont tout mignon pour aller sur la petite plage, entouré d’un lac pour rejoindre la grande plage et ses vagues qui se fracassent et contribuent à créer un courant dans le lac. Génial. Seul problème, quand la marée se retire le lac devient tout rouge et l’eau très chaude. Deux nuits passés en toute tranquillité, avec notamment un pâté et la dernière boîte de cassoulet William Saurin (sniff).

 

PORT MACQUARIE

Place maintenant à la minute gourmande. Port Macquarie est un petit port, la ville est bordée par de nombreuses plages ainsi qu’une rainforest.On a d’ailleurs décidé de se rendre à la plage la plus proche (Shelly Beach), à 100mètres de la rainforest. On a également pu rencontré un sacré gros varan. Trop mignon.
Nous avons ensuite bien visité la ville (fait les boutiques en clair), mais surtout les restaurants : un super bon Kébab, un restau impressionnant surtout au vue des prix et le PANCAKE PLACE, où Caro s’en est donnée à coeur joie …
Enre temps nous avons également été visité l’hopitâl pour koala, qui se charge de récupérer et prendre en charge les koalas blessés.
Toujours aussi endormis, toujours aussi mignons.
Puis vient notre nuit à l’hôtel que nous avons pris, Port Macquarie ne dispose pas d’endroits pour dormir à la « sauvage » (même si nous avons dormi la première nuit devant la plage). Piscine, baigneoire, blanc de blanc, foie gras, burritos …. nous avons bien profité, sans compter sur le gargantuesque petit déjeuner du lendemain (Julien a même tenté le bol de céréales, provenant de 5 paquets différents … SPLENDIDE), puis toute bonne chose ayant une fin, nous nous sommes remis sur la route.
Nous devions au départ prévu de faire la Rainforest mais 16$ pour voir un café en plein milieu d’une forêt … Bref.

 

 

WAUCHOPE-COMBOYNE

Direction tout d’abord WAUCHOPE que nous croyions assez grande, finallement rien de spécial à décrire. Nous avions vu deux shops intéressants sur notre carnet de bord.
Place donc à COMBOYNE pour un peu d’espace vert et les waterfall ! Une nouvelle fois la pente était raide mais RAMBO est passé à l’aise Breizh.
Bon à Comboyne à part des vaches et des espaces verts … heureusement qu’il y à les waterfalls. Place donc à une marche à pied de 2.7 km, en descente pour apercevoir les chutes d’eau et enfin laisser place à une marche de 1.7km pour rejoindre le point de chute des waterfalls.
Fracas terrible, hauteur impressionnante, le coup d’oeil vaut le coup, dommage que l’on est pas pu se baigner, il est très difficile de passer les rochers, ultra glissants.

 

Après Comboyne, place à la mer, direction Forster et d’autres aventures … Mais ça ce sera pour le prochain article !!

Kénavo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.