Home » Voyage » Océanie » Australie » Roadtrip » Période creuse

Période creuse

La semaine que nous allons vous conter n’est pas terrible niveau travail. La météo n’en fait qu’a sa tête, il pleut presque tous les jours. Cette semaine, nous n’avons travaillé que quatre jours, pour cause de mauvais temps. Quand il pleut, les « pickeurs » ne pique pas les fruits, et nous du coup nous n’avons rien à « packer ». Nous avons eu deux day off d’affilé. La première journée à été plutôt morne, malgré un bon début.

Levé à 8H (ce qui équivaut à une bonne grasse mat’ si si), nous avons débuter cette matinée par un énorme petit déjeuner, accompagné de Aurianne. Les garçons, eux, sont allé surfer.
On s’est fait plaisir, vraiment, et c’était très bon. Un « Bacon Buddy », soit des avocats, du bacon grillé, de la roquette dans un pain toasté, avec une petite sauce tomate sucrée, qui déchire bien ! Puis, patisserie histoire de manger un peu de sucré le matin, le tout accompagné de milkshake. Après ce gros petit déjeuner, nous nous dirigeons à Coffs Harbor. La journée entière s’annonce pluvieuse, autant aller en ville. Il fait gris et il pleut sans cesse, le moral est un peu atteint. Après notre petit tour de shopping, nous revenons sur Woolgoolga. Nous passons la soirée chez nos amis (Auriane, Ceylian, Louis et Dylan). On reste souvent dormir là-bas (à Corindi), toujours dans notre van garé juste devant. Cela nous permet aussi de recharger nos portables et tablette.

Le deuxième jour, on se lève vers 9h. Par chance il fait beau. Les autres sont tous allé surfer. Nous décidons d’aller à Corindi Beach voir s’il y sont. La plage est très belle, mais ils ne sont pas allé surfer ici. Julien prépare son petit dej’ sur les barbecues électriques (il se fait des oeufs). Il commence à faire chaud, et bien que la plage soit très sympas, nous partons pour la plage de Woolgoolga qui est plus sur et plus abrité que celle de Corindi. Il y a pleins de vagues à Woolgoolga, on essaie enfin notre body board. L’eau est très bonne et on savoure tout ça. On se marre bien. Ensuite, nos collègues Coréens et Chinois du travail viennent à notre rencontre. Ils vont allé pécher dans les rochers, on décide de les accompagner. Julien, qui adore pécher dans les rochers et chopper des crabes s’éclate bien. Surtout qu’avec les Asiastiques c’est marrant, ils sont émerveillés de tout, dès qu’ils trouvent quelques choses ils font « OOOOOOOooOoOoO » OU « AAaaahaaaaannnn » c’est assez drôle. Caroline, au bout d’un moment, se rallonge sur le sable juste à coté, parce que la pêche au crabes pour Caro faut pas déconner !! C’est tellement bon de profiter enfin du soleil ! Au bout de cette petite pêche plutôt fructueuse (escargot de mer, crabe, tourteau, oursin et une espèce d’énorme limace de mer), il est déjà 14h. On à toujours pas mangé, mais nous avons trop envie de retourner nous baigner. On retourne donc équiper de masque et body board dans l’eau. On s’amuse toujour autant avec les vagues. A la fin, ça devient moins amusant car nous avons failli nous faire emporter au large, les vagues ayant changées de direction, cela a été très difficile de rejoindre la plage. Caroline à même fait des signes aux sauveteurs qui observaient depuis le bord de l’eau…ils n’ont pas bougé ! Ils se sont juste contenté de nous dire (une fois sortie) que c’était dangereux. Et bien merci à vous ! Bref, Caro à eu peur faut l’avouer ! Même si on est Bretons et que l’on connait bien les risques de la mer, là on s’est fait avoir. Les courants Australiens sont très dangeureux. Il est plus facile de mourir emporté par un courant que de se faire bouffer par un requin ou piquer avec un serpent venimeux.

Après cette frayeur, place à la pêche une fois encore. C’est sur un énorme rocher en pleine mer, que les garçons armé de cannes à pêche vont pêcher. Caroline, reste dans le van, coudre, tandis que
Julien est parti à l’aventure sur son gros rocher, que les vagues viennent dangeureusement caresser.
La pêche est plutôt fructueuse, à part les algues Ju à pêcher un petit requin, Paul l’Australien à pêcher un Jewfish (espèce de bar) de 6kg et un tout petit requin, les deux autres français sont rentrés brecouilles.
Place alors à une seconde partie de pêche, cette fois au lac, pour une petite heure, en attendant que le bar finisse de cuir dans le barbecue 🙂

Après cela deux jours de travail sont venus compléter la semaine, avant un nouveau day off (pour cause de pluie là encore). Notre consolation : repas à Corindi avec les Français et l’américain, à savoir gratin de choux fleurs accompagné d’un bon pavé de boeuf (bien sûr le tout arrosé de pinard).
Cette fois la décision est prise, Ju va s’acheter une canne à pêche et son permis pêche ! Une longue après-midi de pêche l’attend …

Mais ça, on vous en parlera une prochaine fois.

PS : Pour les copains, Caro a goûté pour la première fois de sa vie du Kraken.

  1. rico
    | Répondre

    toujours aussi content d’avoir de vos nouvelles et de constater que vous avez une mine superbe tous les deux.
    vous me manquez.
    gros gros bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.