Nature nippone

Posté dans : Japon, Les copains, Voyage | 0

Nous revoilà pour la suite de notre voyage au Japon.

Après notre aventure à Tokyo, nous quittons cette grande et folle ville pour la campagne. Nous allons à Nikko, c’est à 140 km au Nord de Tokyo.

Nikko

Cette ville est très connue pour son sanctuaire, un pont, et sa nature environnante (cascade). Nous prenons une série de différents trains puis arrivons à destination vers 9h. Autour de nous, c’est la campagne, les montagnes, ça fait du bien de sortir de la grande ville. On commence par déposer nos affaires dans des casiers. Ce qui est vraiment génial au Japon pour les voyageurs, c’est que chaque gare (que ce soit train ou métro) à des casiers à disposition. Bien sur ils sont payant mais très peu cher ! Qu’importe le temps, vous payer juste le fait de prendre un casier. Après un rapide petit déjeuner, nous prenons le bus jusqu’à notre premier arrêt: le pont Shinkyo. C’est le cliché du pont Japonais, couleur rouge vermillon et noir, bien courbé. Il est vraiment magnifique, un petit bijou de l’architecture Japonaise. La nature autour contraste avec le pont. L’eau de la rivière qui s’écoule au-dessous est très clair et limpide, ça donne envie d’y piquer une tête !

Après quelques photos, nous entrons dans la forêt par un petit escalier de pierre. Le sanctuaire Toshogu se trouve au milieu d’une forêt de 16 000 cèdres. Avant d’arriver au sanctuaire, on passe aussi par des rues avec de beaux bâtiments et surtout des arbres aux feuilles rouges. Novembre est la parfaite saison pour voir les arbres changer de couleurs, du vert au jaune d’or, de l’or au orange, puis au rouge. C’est magnifique, beaucoup de touristes s’arrêtent prendre des photos au milieu des arbres.

Enfin nous arrivons au sanctuaire, par de grands portails. Il y a des temples très haut, d’autres très larges, tous très colorés avec comme dominante la couleur rouge. Toute la journée nous allons déambuler dans ce complexe remplis de temples divers. Les yeux émerveillés par les architectures, les couleurs, les lanternes de pierre, les portails, les statues, les arbres. On vous laisse à nos photos, il faut dire que sur tout le voyage Nikko est la ville ou nous avons pris le plus de photos ! Bon, sachant que prendre en photos de l’archi Japonaise c’est un peu compliqué, c’est toujours très haut et très large, bref ça rentre pas toujours dans les formats photos !

Nous quittons le sanctuaire vers 14h. Nous avons un dernier endroit à visiter. C’est à 20 min de marche, à travers les quartiers résidentiels de la ville. On en profite pour regarder les habitations et les jardins. On arrive en bas de la vallée, près d’une rivière. Cet endroit est connu pour son enfilade de statues le long de la rivière. Des statues de pierres auxquelles on a rajouté des bonnets et des tabliers rouges. La plupart du temps les statues sont bien ouvragées et des fois c’est juste un tas de petits cailloux, toujours habillées de ces attributs ! Le long de la ballade, il faut les compter, et au retour aussi, car d’après la légende, on ne trouve jamais le même nombres de statues. Bon honnêtement on a pas essayé, bien trop distrait par la beauté du lieu et puis nous n’avons pas pris le même chemin sur le retour. La forêt, la rivière, les couleurs, c’est un endroit juste magique ! On s’arrête tous le temps pour prendre des photos tous les cinq minutes. Au retour, on s’arrête voir un cimetière. Beaucoup plus classe que chez nous !! Enfin nous rentrons à la gare de Nikko car nous avons au moins 3h30 de train à faire pour arriver à Mishima.

Retrouvailles avec Mika, au Mont Fuji !

Cette ville c’est là ou habite Mika, notre amie Japonaise qui a vécu quelques mois avec nous à Woolgoolga. Nous y arrivons à 18h30. Mika vient nous chercher en voiture. Ces fameuses voitures Japonaises qui ressemblent à des jouets, minuscules et complètement rectangulaires ! Mika nous ammène dans sa maison, nous rencontrons sa mère et son grand-père. Pour nous c’est très intéressant. Nous voilà au coeur d’une maison Japonaise avec ses us et coutumes. Un bon repas à été préparé, un poisson grillé avec un plat qui ressemble à notre pot-au-feu, du radis blanc en purée, du riz aux châtaignes et une soupe miso. On a très bien mangé; surtout le poisson !! On leur a dit que nous aussi en Bretagne, on était très poisson, comme les Japonais ! Après dîner, nous allons à la salle de bain ! AAAAAaah les salles de bains Japonaises, les douches et surtout le bain ! Car les Japonais se lavent d’abord sous la douche, puis ensuite entre dans un bain très chaud, juste pour la détente ! L’eau du bain reste chaude presque toute la journée et est partagé avec toute la famille. C’est très agréable ! On monte se coucher, demain, nous allons nous réveiller à 3H du matin, afin d’aller voir le lever de soleil au Mont Fuji !
Le réveil à bien sonné à 3h du matin…mais aucun de nous n’a eu la force de se lever !

Nous avons dormi jusqu’à 8h. Très rapidement nous nous sommes préparé, habillé chaudement et nous avons quitté la maison pour débuter notre journée. Elle commence forcément avec un bon petit déjeuner ! Au menu, du poisson frit et cru, accompagné de chou, sashimi, algues et autres petits condiments. C’est assez bizarre au début, puis on s’y fait, tant que c’est cuit c’est déjà pas mal !

A nous le Mont Fuji !

Cette fois nous prenons la route pour le Mont Fuji, après une heure de route, on aperçoit ce géant se dresser devant nous. Il y a peu de neige à son sommet dommage, mais la vue reste superbe ! Nous allons aux deux lacs qui bordent le Mont Fuji, on essaie d’avoir différentes vues, différents paysages, le voir sous tous les angles ! On se ballade le long du lac, on fait une rencontre avec un serpent sur un pont. On prend pleins de photos, de nous trois, on veut pleins de souvenirs ! En début d’après-midi, nous allons directement sur le Mont Fuji, on peut conduire jusqu’à la moitié, ensuite il faut marcher jusqu’au sommet. Bien sur, on ne va pas marcher jusqu’au sommet, on n’est pas équipé, et ce n’est pas si facile que ça ! On s’arrête sur un parking, à 2 km de la dernière étape. On fera le reste à pied. La ballade est magnifique, nous avons un point de vue fantastique sur les alentours, le sol ne se compose que de pierre volcanique, et les arbres, un genre de sapin tout orange. Toutes ces couleurs c’est vraiment très beau. On tient à préciser aussi que…il fait froid, vraiment froid ! Heureusement que Mika à pu nous prêter des manteaux !

Nous marchons une bonne heure avant d’arriver sur le dernier parking, remplis de magasins de souvenirs et de touristes. Le temps devient nuageux, le sommet du Mont n’est plus visible, au grand désarroi des touristes qui voulaient leurs photos souvenirs avec le sommet. Nous on s’inquiète, le temps devient plus froid, plus venteux et il faut encore marcher le retour. On ne traîne pas et on s’y met. On marche le long de la route. C’est un peu long et surtout on se les gèles ! C’est un grand soulagement lorsque, enfin, nous aperçevons la voiture. On redescend, et nous retournons à l’un des lacs. On va attendre le coucher du soleil. Rapidement, on se rend compte que le temps est trop mauvais pour espérer un coucher de soleil digne de ce nom. Nous reprenons la route pour Mishima. Ce soir, Mika à prévue de nous emmener dans un restaurant avec l’une de ces amies. Sur la route du retour, on s’arrête dans un magasin, les filles nous en avaient parlé. Un magasin ou tout est à 1 dollars. Caroline trouve son bonheur, elle achète de la vaisselle et surtout des baguettes pour un prix très bas et une qualité plutôt bien ! Ensuite, Mika nous emmène dans un centre commercial pour tenter…les photomatons Japonais !! Une expérience vraiment amusante. Dans une salle, se trouve pleins de différents photomatons, avec des thèmes différents (style mignon, princesse, mangas, nourriture etc). Chaque photomaton comporte deux cabines, l’une, un mini studio pour se faire photographier, l’autre un écran ou l’on peut customiser ses photos. On s’y amuse bien ! Le seul bémol pour les Européens, les photomatons agrandissent automatiquement les yeux, ils sont tous rond comme des poissons, ils affinent et allongent les traits du visage etc…Bref, on ressemble à rien ça fait peur !

Puis enfin nous arrivons au restaurant. Typique lui aussi, les tables sont très basses, il faut manger assis en tailleur ou a genoux, sur des tatamis, chaussures enlevées au préalable. On est tout de suite séduit ! Nous faisons la connaissance de Miku ! On commande différents plats, toujours à partager. Très vite la table est submergée de plats. Caroline à décider de retenter le poulpe, Julien une soupe de palourde. C’était délicieux ! Après le restaurant, nous avons fini dans un bar. Là aussi c’est très différent de chez nous ! A l’entrée, on se déchausse, puis un serveur nous fait rentrer dans une minuscule pièce qui contient une table et des bancs. On boit en privé ! C’est comme une grande pièce, avec plusieurs petites pièces pour chaque client ou groupe de clients. Le serveur ne vient que lorsqu’on l’a « appelé » à l’aide d’un buzzer. On boit, on re-mange, le tout pour terminer à deux heures du matin. Mika appelle un chauffeur pour rentrer. Le chauffeur conduit la voiture de Mika jusqu’à la maison, puis le chauffeur rentre avec son collègue qui nous suivait en voiture tout le long. Super concept, et peu cher ! Voilà qui met fin à cette belle grosse journée, remplies de retrouvailles, d’émotions et de découvertes !

Au prochain article nous vous ferons découvrir la ville d’Osaka et son magnifique château, ainsi que Narra, une ville des plus dépaysantes 🙂

Kénavo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.