L’aventure commence

Posté dans : NSW, Roadtrip, Van | 2

Aujourd’hui c’est le vrai départ. Après une désastreuse tentative de trouver une librairie (car on cherche un bouquin très important, Camp 6 ou Camp Australian Wilde), que nous avons appris que Library c’est en fait « bibliothèque ». Donc c’est sans ce livre que nous avons pris la route. Direction Woolgoolga à quasi 600 bornes.
Sortir de Sydney nous stresse un peu mais tout c’est bien passé. Une fois sur l’autoroute le plus difficile c’est le vent. Il y a des bourrasques de vent très fortes, le van est souvent dévié. Caroline à les deux mains bien crispé sur le volant, ces yeux ne quitte jamais la route. Elle est hyper conscentré, il faut sans arrêt remettre le van au milieu de la voie et faire attention.

Après seulement 50 km, nous aperçevons au loin un grand panneau publicitaire « Australian Reptile parc ». On décide d’aller voir. C’est apparement un grand parc avec toutes la faune reptilienne de l’australie ainsi que les autres stars genre kangourous, koalas et compagnie. Il y a aussi des crocodiles ! Impossible de refuser cette attraction pour Julien malgré les 33 dollars par personne pour l’entrée.
On ne regrettera pas cet argent. On a vu des crocodiles, le repas des crocodiles, un énooorme crocodile, des koalas, un casoar, des dingos (et même un bébéééé dingoo), des oiseaux, une tortue énorme de plus de 150 ans, des wallabys, lézards et serpents en tout genre, araignées, et surtout des kangourous à caliner autant que l’on veut. Nous avons donc eu notre premier « contact » avec des kangourous (plus qu’aprivoisés). Passé au moins 3h dans ce parc (mine de rien), nous reprenons la route. Les photos seront bientôt disponibles (trop long à charger ce jour), mais vous avez un aperçu ici

Après le vent, c’est la pluie qui tombe, et pas de la petite pluie. Si bien qu’il a fallu s’arrêter car on y voyait plus rien. Après 300 km il est temps de s’arrêter, la nuit tombe très vite. On trouve un coin charmant, au bord de la mer. C’est la tempête, la mer est déchainé, il y a d’énormes rouleaux et il pleut toujours. Pas top pour passer la nuit, on risque d’avoir bien froid. Les toilettes de cet endroit sont propres et spacieux, on décide d’y tester notre « gaz cooker ». C’est pleind’entrein que nous prenons casserole, spaguetti et couteau, heureux d’enfin manger chaud, que notre première mésaventure arrive…les clés restent DANS le van, qui se ferme automatiquement (oui ça c’est très con). Nous voilà donc, enfermé dehors, sous une pluie diluvienne, avec notre batterie de cuisine. Il n’y a rien à faire. Nous allons donc frapper aux portes des voisins (car heureusement il y a des habitations).

Un jeune couple nous ouvre (mais on reste quand même dehors sous la flotte). On leur raconte notre histoire. Il appelle un dépanneur/serrurier qui ne viendra pas parce que MERDE il est tout juste 6h du soir quoi !! Le couple nous propose de nous dépanner une nuit dans le motel le plus proche en attendant demain. Nous acceptons car nous ne pouvons rien faire d’autre. En face du motel il y a quelques commerces dont un restaurant. La chambre payée (100 dollars, que nous rembourserons bien évidemment), nous décidons tout de même de tenter notre chance près des commerces. On se sépare, Julien dans un sens, Caroline dans l’autre. Caroline aborde deux monsieurs en conversation, leur explique le problème. L’un d’eux semble pouvoir nous aider. Julien arrive, et c’est les deux garçons qui partent à bord d’un pick up pour essayé de débloquer le van. Caroline elle rentre dans la chambre du motel,le corps frigorifié, complètement trempé et les dents qui claquent. Caroline reste devant la fenêtre à attendre le retour des deux garçons.
Vingt minutes après, le pick up revient, suivi du van. Ouf, il est débloqué, plus besoin de payer un serrurier c’est déjà ça. On remercie chaleureusement notre sauveur, qui grace à ses outils (il est charpentier) a pu réouvrir le van de l’extérieur. Nous décidons tout de même de rester dormir dans le motel, car dormir dans le van nous refilerai la crève après être resté deux heures sous la flotte avec des vêtements légers. De plus, la gérante du motel nous à apporter de quoi nous faire un sandwich chacun (fromage, jambon, tomate, avocat, oignon rouge, pain à toaster, jus d’orange et jus de pomme/mure), c’est très gentil de sa part. Après une douche brûlante, nous dévorons notre sandwich. Nos corps on tout de même du mal à se réchauffer, et sécher nos vêtements en une nuit, autant rêver. On s’endors rapidement.

Le lendemain, après une autre douche brûlante, nous redescendons au van. Nous devons rapporter les 100 dollars au couple. Le van ne démarre plus ! Décidemment ce ne sont pas nos « 24 heures de chance ». On a plus de batterie. Un gars nous aide (équipé de son V8), le van repart aussitôt. Nous retournons donc à notre spot, le couple n’est pas chez lui, nous écrivons un mot (que nous glissons sur la porte d’entrée), pour leur indiquer que nous leur déposons leur argent au motel. Une fois au motel, la gérante nous explique que nous les avons raté et qu’ils ont laissé leur numéro. On est donc sur que leur argent sera bien restitué. Puis enfin, nous reprenons la route. Aucun autre incident ne vient perturber notre journée.
NB : RAMBO c’est comme dans le film, il a besoin de munitions 🙂

Après avoir parcouru 300 autres bornes, et vu des kangourous mort sur le bas coté, nous arrivons à notre campement pour la nuit. Un endroit magnifique et plein de charme. C’est au bord de l’eau, une petite aire pleine d’herbe verte, d’oiseaux (des perroquets s’il vous plait, ça change des pigeons hein ?), de grands arbres. Il y a aussi toilettes, douche, tables abritées et barbecue électrique. C’est parfait ! C’est là, sur les tables abritées, que nous allons enfin manger notre premier repas chaud. On l’a dévoré !! Après c’est détente, petite ballade, prise de vue etc… A savoir, on peut même y pêcher du requin (et du grand blanc, … SVP)

Demain, direction Woolgoolga, à environ 50 minutes pour tenter de trouver un boulot, mais avant, peut-être nous laisserons nous séduire par le vignoble à côté …

Mais ça, vous le serez dans le prochain article 🙂

2 Responses

  1. copine
    | Répondre

    Cooooopinne tu as caressé des kangourous , je suis trop jalouse. J’ai plus de portable mais je vais prendre celui de nico pour t’envoyer des photos des piranhas (sache quand même que jo est mort … ) et on ne voit plus kraboss (oui désolé ju… ) . Nico vous écris dans les jours à venir pour les nouvelles futures. C’est trop la merde au taff ducoup désolé de l’absence de nouvelles mais sache que je pense à toi tous les jours MA COPINE!!! Martin domine fièrement son aquarium désormais, et oui on à repris le dressage de poissons domestique (ça y est il me réobéis au doigt et à l’oeil) et j’ai revu guacamole à l’animalerie ma copine c’était trop beau de douceur entre ce caméléon et moi. J’espère que Rambo va pas de nouveau vous faire des misères et que vous allez trouver un taff assez vite. OUBLIS pas que en dernier recours il reste les bars dont on avait parler copine 🙂 . Ju sache que la saison des raclettes reviens !!! ma copine je t’ai trouvé un super cadeau . Pleins de bonnes choses les copains et votre site est trop cool .

    • jlebohec
      | Répondre

      Ma COOOpiiine !! Oui j’ai caressé des kangourous dans les jardins, et fais « copiiiiiiine » dès que je vois un koala, et je donne des cookies à des opossums !! On a trouvé du travail, et du très bon ! Usine, 22,70 dollars de l’heure et on travaille jusqu’a 10h par jours parfois…je te laisse faire le calcul lol je gagne plus en une semaine que ma paye en un mois en France ! Mais j’aimerai que ma copine elle vienne, comme ça, des fois on ferait un van « fille » ou on mangerai du guacamole et les copains serait dans leur van garçon à boire du vin. Rambo démarre bien maintenant ! C’est bien Martin !! François est toujours vivant ? Qu’est ce qui se passe au boulot ? Raconte moi touuut ça me manques les potins ! La bouffe ça nous manque trop, parfois je pense aux raclettes oui ! Copin je suis deg à la fin du mois y a le Smash Up qui sort, je voulais tellement voir la tête de copain quand il devrait jouer les chatons lol et toi les fééééeeees comme dédenne !! Haaan copine j’ai pleins de choses à te dire, mas ça serait plus simple que tu viennes 😉 ! C’est quoi le cadeau lol ? Copine dis à copain que les macdo ici…y a pas de ice tea ! Et le parmesan est dégeulasse aussi ! Je vous fait des bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.