Carnet de bord Taïwan N°1 – Taipei

Salut à tous,
Aujourd’hui nous parlerons de Taïpeï, la capitale de Taïwan, où nous avons séjourné quelques jours, avant d’entamer notre visite du pays, accompagné de nos amis.
Deux semaines de voyages, c’est assez long, nous essaierons donc d’être concis et de regrouper certaines informations de voyage.

J-1. Arrivée à Taïpeï

Après de longues heures de vols, de sommeil sur notre habituelle moquette de l’aéroport de Kuala Lumpur, et la peur de ne pas arriver à destination à cause d’un typhon, nous sommes arrivé à Taipei, la capitale du Nord de l’île.

Après avoir passer le contrôle d’identité, récupéré nos lourds bagages, nous avons pris le métro direction le centre ville. Le métro est beau, moderne, lumineux et pendant les vingt minutes de trajet, nous découvrons les billets Taiwannais. Ils sont magnifiques !

Nous nous arrêtons dans une énorme gare centrale de la ville, nous y rejoignons Yu Ta et Misato. Voilà, nous sommes bien arrivé dans le pays d’origine de Yu Ta ! C’est drôle d’imaginer que presque deux ans auparavant, nous avons fait la promesse à Jolin et Miffi que nous viendrons visiter leur patrie après l’Australie ! Here we are !

De suite, nous allons jusqu’à notre hôtel non loin de la gare. Cela ressemble fortement à un hôtel capsule. Nous prenons une chambre pour tous les quatre, c’est à dire deux lits doubles superposé et 20 cm de largeur entre la porte et les lits. Pas pratique niveau bagages, mais bon c’est l’aventure !

Aujourd’hui, étant fatigué, on ne fait pas grand chose. On sort, on déambule, on se laisse porter par la ville, le son, les passants, les boutiques, les tours, et une petite visite d’un temple.

On découvre les premières saveurs de TaÏwan guidé par Yu Ta. Première activité durant l ‘après-midi…coiffeur ! Clairement nous allons nous faire shampouiné les cheveux, se faire chouchouter.

Yu Ta se coupe les cheveux, Misato se fait faire des boucles, on se fait toutes belles on ne sait pas trop pourquoi, mais ça nous amuse !

 

La nuit tombe, on se dirige vers l’un des plus grands marché de nuit de la ville. Là, nous y rejoignons Crystal, une amie Tawainaise de deviner ou ? Woopie bien évidemment !

On déambule dans le marché, mais le plus intéressant, c’est le « food-court ». Dans un grand sous sol, une centaines de restaurants et d’échoppes rien que pour la nourriture.

Il y’a surtout beaucoup de fruits de mer, des crabes, des poulpes empalés sur des pics en bois, des gros coquillages, des poissons. Beaucoup de légumes et de fruits aux choix. De partout des tables et petites chaises en plastique et bois pour s’installer. C’est l’heure du dîner et on ne sait que choisir.

Les restaurants sont bondés, certains pas du tout, Yu Ta nous conseille d’éviter les restaurant vides, « c’est pas pour rien qu’ils sont vides ».On s’installe, on est un peu à l’étroit. On commande plusieurs petits plats, et on partage le tout. On goûte à tout.

Après avoir mangé, nous continuons notre ballade dans le marché. Les prix sont très intéressants. On déambule jusqu’à assez tard, Crystal prend le dernier train pour rentrer dans sa ville situé à une bonne heure de Taipei. Nous retournons à l’hôtel et nous écroulons sur nos lits.

J-2. Retrouvailles

Le lendemain nous nous réveillons de bonne heure. Nous avons rendez-vous pour déjeuner dans le centre avec le couple Jolin et Miffi, et surprise Emma, (notre rencontre Hong Kongaise) venue sur Taïwan pour l’occasion.

Première mission : le petit déjeuner ! Après quelques minutes de marche dans la ville, nous nous arrêtons dans un café. Les Taïwanais mangent salé le matin. Pour nous, ce sera tartines au chocolat, ce qui revient à des pains de mie coupé en triangle, avec une couche de chocolat très foncé et…du fromage ??? Du cheddar inséré dans le sandwich chocolat. Bon, après tout…ça passe ! Des français refusant du fromage ça serait bizarre.

Puis nous prenons le métro direction la tour de Taipei. A la station de métro de la tour, nos trois compères nous attendent. Beaucoup de joie de les retrouver, presque deux ans que nous ne les avions pas vu.

Ils n’ont pas changé. Une fois dehors, nous sommes au pied de la tour. C’est la deuxième plus haute tour du monde, et c’est vrai que c’est impressionnant. Bon courage pour prendre une photo.

À cet endroit, nous prenons pleins de photos de groupe, puis nous rentrons dans les tours environnantes afin de trouvé un restaurant. Ce sera un restaurant Japonais, situé à plusieurs mètre de hauteur avec une vue imprenable sur la ville.

 

Dans ce restaurant, on prépare soi-même notre plats. On nous apporte un bol avec les ingrédients choisi préalablement, puis on cuisine le tout au milieu de la table, sur une sorte de pierrade. Moi, je fais des Okonomiaki, pas aussi bon que ceux d’Hiroshima. À la fin du repas, c’est Vilay qui nous rejoins, fraîchement débarqué de Woopie ! Nous sommes enfin tous réunis.

 

L’après-midi, nous quittons déjà Jolin, Miffi et Emma. Nous devons changer d’hôtel, situé plus en périphérie de la ville. Dans cette partie de la ville, il y’a des « hot Springs ». Nous nous rendons dans un des très grands hôtels spécialisé dans ces bains. Nous sommes un peu déçu, c’est juste une grosse baignoire privé avec de l’eau chaude. Rien à voir avec ceux du Japon. Ensuite, nous allons mangé dans un restaurant très local. Un bon plat de nouilles au porc. Ce côté de la ville reste tout de même joli et intéressant.

 

Il y a pas mal de chose à faire dans le coin, mais nous ne les avions pas prévues dans notre voyage. Nous rentrons à l’hôtel. C’est une auberge de jeunesse avec comme lits des gros carrés privatifs. C’est un concept assez cool, surtout que nous sommes seul dans cette chambre prévue pour 16 personnes. Ce soir là, la climatisation est à fond, et Caroline en fera les frais les quatre jours suivant. Une belle crève s’installe, voilà plus de deux ans que nous n’avions pas été malade.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.