Home » Voyage » Océanie » Australie » Roadtrip » Bondi Beach

Bondi Beach

Aujourd’hui, c’est la journée vans et plage. Nous avons rendez-vous à 11h près de Bondi Beach pour voir notre premier van. C’est donc armé de nos serviette de plage que nous nous rendons au rendez-vous. Le van en lui même est sympa, très bien équipé. Caroline demande à le tester en conduite, et la…ça coince. Déjà que nous n’avons jamais conduit à gauche, la conduite du van est une catastrophe ! Un volant très dur, qui tourne à l’infini, la
boite de vitesse quasi impraticable (Caro n’a jamais pu passé la troisième), la ceinture de sécurité rafistolée avec du scotch …
Autant de petits problèmes qui empêche la conduite en elle même. C’est un verdict direct, trop vieux pour nous et sécurité qui laisse à désirer.

Nous repartons donc, et cette fois vers la plage. Le sable est presque blanc, fin, la mer bleu turquoise au bord puis foncé au loin. Il y a beaucoup de vagues et de rouleaux et donc de surfers. La température de l’eau doit être de 18 degrés environs, mais rappelons-nous, c’est la première semaine du printemps. Chose inouïe, seul Ju s’est baigné !
Pour nous Bretons…c’est déjà un bel été ! C’est parti pour deux heure de bronzette.

Ensuite nous sommes allé manger sur le pouce, dans un super établissement. C’est comme une boucherie, mais restaurant à la fois. On peut choisir sa viande, en pavé, brochette ou burger, et la manger sur place. Un très bon concept, et la viande est toujours aussi bonne.
Une petite Ben and Jerry’s à deux en guise de dessert.

Enfin, direction Kings Cross (et non, pas comme dans Harry Potter, dommage) pour voir d’autres vans. Deux belges sont là avec leur van. Il est très bien, incroyablement bien équipé, et la conduite est impec. Malheureusement il y a déjà un autre couple de Français dessus, qui font un controle mécanique le lendemain. Autant dire que c’est mort.

On aurait pu faire une contre proposition, car si on l’achetais cash tout de suite il était à nous. On a préféré attendre, laisser le destin agir. On visite d’autres agences avec des vans (on a d’ailleurs rencontré un anglais fan de … CARNAC ! et ouai, à l’autre bout du monde), spécial backpackers, mais c’est tout simplement hors de prix, c’est du business. Ainsi donc, nous rentrons bredouille (pour pas dire brecouille) en espérant que demain soit meilleur.

Ce n’est que notre première journée après tout.

2 Responses

  1. le papounet
    | Répondre

    ah que du bonheur de vous lire et voir vos photos.
    c’est fou quand vous étiez à angers on pensait bien sur à vous mais de temps en temps.depuis que vous êtes si loin on pense à vous tous les jours, plusieurs fois par jour et la première chose que je fais pendant mon petit dej c’est d’allumer l’ordi et d’aller voir le blog.
    j’espère de tout coeur que vous allez trouver votre van le plus tôt possible.
    je vous embrasse tous les deux très très fort.
    rico

    • jlebohec
      | Répondre

      Hihihi c’est marrant comme on t’imagine en slip au réveil, à manger des tartines et à rire devant nos têtes de débiles avec nos bonnets, ou chez Mme Tussauds ! Aujourd’hui on va voir pour un 4×4, si on le prend, il s’apellera…surprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.