Au pays du soleil levant

Posté dans : Japon, Voyage | 1

Coucou nous revoilà,

On a pleins de choses à raconter !! On va quand même y aller molo, car deux semaines de voyage intense à raconter ça fait beaucoup ! Nous allons faire plusieurs articles pour vous faire découvrir nos moments au pays du soleil levant, le JAPON !!

JOUR-J, TOKYO

Nous avons quitté la maison le 03 novembre à 4h du matin, pour prendre un bus Woolgoolga – Gold Coast airport. Notre premier vol à la Gold Coast était à 23H. Une fois arrivé en escale à Kuala Lampur, il a fallut attendre toute la journée, puis reprendre un avion pour Tokyo, arrivé prévue à 22h30. On vous épargnera les détails du transport, rien d’intéressant si ce n’est les friandises déposées dans le sac de Julien, par Vilay 🙂 Nous sommes donc arrivé à Tokyo, en avance sur l’heure. Pris un taxi direction l’hôtel.

Nuit 1

Cet hôtel, ce fut nos premiers pas et expériences du Japon. L’expérience la plus attendue et marquante, celle des toilettes Japonaises ! Après une bonne nuit dans un lit (et oui un vrai lit, on n’a plus l’habitude), nous sommes partis pour nos premières aventures Japonaise. Premier arrêt : le Château de l’Empereur, malheureusement fermé ce jour !!! Pas de chance, mais bon, nous avons un super temps pour un mois de novembre, grand soleil et ciel bleu. On se ballade le long des remparts; on est émerveillé par l’architecture si spécifique du Japon. Les murailles, leurs lignes, les tours de gardes, les arbres etc…On se ballade une heure, ensuite nous enchaînons avec un petit musée par très loin. N’attendez pas de photos des musées, on ne peut quasiment jamais en prendre, les photos étant interdites dans les musées … Ce musée était vraiment minuscule, quelques lettres, calligraphie, peintures, kimonos et armures. Nous nous dirigeons par la suite dans le quartier de Ginza. C’est un quartier nouveau, très chic, avec toutes les enseignes de grands couturiers. Notre but, trouver une carte SIM pour utiliser nos téléphones, pouvoir contacter nos hôtes et utiliser le GPS pour se retrouver dans cette fourmilière. On cherche pendant plus d’heure, nos sacs sur le dos pour finalement comprendre qu’au Japon, il n’y a pas de carte SIM pour les étrangers. Par chance, dans ce quartier il y a un office de tourisme. Cet office loue des « Wifi pocket », un petit boitier avec Wifi en illimité.
On prend donc deux semaines de Wifi. Ceci fait, il est temps d’aller chercher notre chambre.

Nuit 2

C’est à Omote-sando, les champs Élysée Japonais, que se trouve notre petite chambre Japonaise. On arrive devant la maison, on attend le propriétaire. Sur le balcon de la maison, il y a deux Australiens en train de vider une bouteille de rouge. Ils descendent nous voir, on discute avec eux, et comme le proprio n’arrive toujours pas, on s’assoie et on trinque tous ensemble. Les Australiens sont vraiment cool ! Après une bonne heure, on commence à se demander si nous n’aurions pas fait une erreur d’adresse.
Finalement, nous avons confondue l’adresse, on repart en quête de notre chambre qui se trouve à 5min à pied de celle des Australiens. Après avoir découvert notre petit nid Japonais, déposer les affaires, nous rejoignons les Australiens pour aller manger un morceau. Aujourd’hui c’est l’anniversaire d’un des Australiens, autant le fêter tous ensemble ! On déambule dans les petites rues, et on fini par arriver dans un restaurant. Un toouuuut petit restaurant, car au Japon les restaurants ressemblent à des couloirs ! La cuisine c’est la pièce principale, ensuite le long d’un bar les clients s’installent pour manger. En général 8 à 12 clients pas plus !

C’est vraiment cool, vous êtes installé sur un haut tabouret, face à la cuisine et au cuisto. Pour notre premier repas, on commande tous différents plats à partager, des sashimis, du poulpe ( Caroline adore), des nouilles de Soba etc…On discute avec le patron, les Japonais. Ils sont tellement aimables, ouverts, avec un grain de folie. On passe une excellente soirée, à la fin on commande des shooters de saké. Les shooters sont au final des verres normaux…Hangover the morning ! Nous nous sommes couché vers 2h du matin, ce qui est plutôt difficile après plus de 48h de voyages et des journées de visites qui s’annoncent chargées !

JOUR DEUX, TOKYO

Asakusa

Notre deuxième jour à Tokyo, nous nous rendons dans le quartier d’Asakusa. Au programme, une très très célèbre porte avec une grosse lanterne, un sanctuaire pleins de temples, une allée commerçante très connue qui joint ces deux derniers. On découvre, on en prend pleins les yeux, aussi bien les temples que tous les détails de vie quotidienne des Tokyoites. L’architecture, les publicités, les devantures de magasins, de restaurants, le sol, les murs, les câbles électriques, les feux, les voitures, les passants. Tout pour nous est nouveau ! Nous arrivons en premier à la porte Kaminarimon. C’est une porte qui existe depuis des siècles, plusieurs fois détruite et brûlée, chaque fois reconstruite. Une fois la porte passée, c’est l’allée commerçante Nakamise. On peut y voir tous les souvenirs possibles à acheter au Japon, mais ici c’est très cher, alors on ne fait que passer. On arrive au sanctuaire, le temple est très grand, très beau, ça impressionne ! Sur les côtés des murs de lanternes, d’autres temples, portes. Au milieu une sorte de puits on l’on dépose des bâtons d’encens, les Japonais chahute la fumée comme pour se purifier. On déambule dans tout cet espace, on fait un peu de shopping dans les rues autours.

Ueno

On se dirige vers le parc Ueno, on espère voir de beaux arbres rouges typique de cette saison. A peine sortis du métro, on remarque des pâtisseries super kawaiï dans une vitrine. On y rentre, et quelle surprise on y trouve aussi des croissants, des pains au chocolat ! On se jette dessus et vous savez quoi ? C’était suuuuper bon, rien à envier à la France, on s’est donc bien servi, heureux de déguster ce qu’est un bon pain de chocolat bien beurré ! On se ballade dans le parc, on fait même le zoo ! On fini par un temple doré au milieu du parc. A la sortie du parc, en face il y a le musée national de Tokyo. La collection est très belle, de tout. Des kimonos, des armures de samouraï, des katanas, des objets du quotidien, des calligraphies, des paravents etc…Pour une fois, dans celui-la on peut prendre des photos ! On ne visite pas tous les bâtiments de ce musée car il se fait tard.
Le reste de la journée, on se ballade, principalement dans les sous-sols de métro qui regorge de boutique de nourriture. On a clairement envie de tout manger, de tout tester ! Les Japonais question présentation sont les rois ! Tout donne envie, le moindre petit truc est magnifié par les Japonais. Les bentos surtout, sont juste magnifiques !

 

Shibuya

Après dinner, nous allons dans le quartier de Shibuya ! Le quartier tendance, mode du Japon. On se ballade entre shopping, salle de jeux sur-bruyante, et café à chats les « nekko » bar.
Vers 21h, nous prenons la direction du retour, mais nous apercevons un restaurant avec du fromage ! C’est un bar à vin avec une grande sélection de fromage. On n’y résiste pas, on sait que les Japonais sont aussi exigeant que les Français question nourriture, donc ça devrait être bon. Et en effet, ce fut un instant de pur délice, des sensations retrouvées, la France dans la bouche ! Puis vers 23H, nous nous sommes couchés, sur nos fins matelas, sur nos tatamis.

JOUR TROIS, TOKYO

Harajunku

Troisième jour à Tokyo, nous commençons dans un grand parc près de Harajunku. L’entrée du parc, c’est un immense portail de bois. Après quelques minutes de marche, nous entrons dans un sanctuaire. On assiste même à une cérémonie de mariage. On peut aussi voir de magnifiques chrysanthèmes, rien n’a voir avec nos fleurs toutes pourries sur les tombes ! Après le sanctuaire, nous arrivons à un Dojo. Un Dojo c’est un lieu d’entrainement. On a de la chance d’apercevoir des archers durant leur entrainement ! Leurs arcs sont impressionnants, très grands, allongés, et leurs façons de tirer est elle aussi complètement différente. Le tout, très codé, ritualisé ! Malheureusement, on ne peut pas rester, on doit filer au Musée Ghibli ! On doit y être pour midi, et on ne peut pas rater l’heure. Ces billets, on les a payer trois fois plus cher (plus de places sur le site officiel et système de lotterie pour les avoir), Hidéo les a commandé pour nous et envoyé à notre chambre d’Omote-sando. On file donc là-bas.

Musée Ghibli

On est très excité, ce musée on veut absolument le faire ! Rien que l’extérieur est prometteur ! A notre grand regret, aucune photo n’est permise à l’intérieur, et croyez-nous…ce musée est un enchantement ! A l’image de son créateur ! Le musée est en faite une grande maison. Que d’émotions, de voir toutes ces esquisses, ses aquarelles juste sous nos yeux, tous ses originaux simplement épinglés par centaines sur les murs. Les croquis, les arrières plans finalisés, le tout à la main !!! Car oui, c’est un grand taré ce monsieur, tout est fait à la main, tous ces détails ! Pour vous donné une idée, vous souvenez-vous dans  » Le voyage de Chihiro », les appartements de Yu-Baba (la sorcière). Ces appartements ressemble à un Versailles, une galerie des glace à la Japonaises. Des murs surchargés de détails, de couleurs, au sols, des tapis luxueux, des jarres de porcelaines sur détaillées, le long des murs, bref ça fait mal aux yeux. Et bien tout cela est fait au pinceau sur une feuille de type A3, c’est vous dire qu’il est fort ce monsieur Miyasaki.
Le musée est pleins de machines, de mécanismes qui nous montre comment faire un dessin « animé », comment apporter le mouvement etc…On s’est vraiment régalé, émerveillé dans ce musée plein de magie ! C’est comme redevenir un enfant, avoir la même façon innocente de s’émerveiller de tout ! Pour peu, Caroline aurait pu pleurer devant tous ces dessins qui font rêver ! On se s’en vraiment chanceux d’être là ! Dans ce musée, il y a aussi une mini salle de cinéma où l’on peut regarder un court métrage, une salle avec une réplique échelle humaine du chat-bus, une salle avec un chat-bus pour les enfants. Sur le toit, un jardin, avec le robot du « Chateau dans le ciel », c’est le seul endroit où l’on peut prendre une photo ! Bien sur, il y a aussi la boutique, pas si grande que ça au final. Nous avons bien sur dépensé nos sous à la boutique ! C’est les yeux pleins d’étoiles, le sourire qui nous fend la poire que nous repartons.

Akihabara

Direction le quartier d’Akihabara, le quartier geek, cosplay, electronique de Tokyo. Le quartier du mangas. Autre expérience, nous essayons les  » Maid Café ». Ce sont des bars, où les serveuses sont plus servantes que serveuses. Elles sont habillées en tenue de cosplay, genre mini robe hyper bouffante, avec jupons et nœuds de partout. Une sorte de fantasme à la Japonaise, à la fois très enfantins mais très hyper sexualisé. Bon en gros…ça coûte super cher et c’est pas très marrant. Peut être tout dépend de quel bar, nous y avait que des hommes, un peu bizarre. Sa donnait un côté pervers, pas la magie kawaii qu’elles s’efforcent d’amener, l’ambiance ne marche pas, et donc…ça fait plus dégueu qu’autre chose. On passe la soirée à se balader dans ce quartier, écumer les magasins de figurines de mangas etc…

Après cette folle journée, retour à notre maison, pour une dernière nuitée, avant de prendre la route pour Nikko, que l’on vous présentera dans le prochain article.

Kénavo, et à très vite.

  1. Raymonde et Carlo
    | Répondre

    Toujours des photos superbes,et on vous suit pas à pas dans vos descriptions très imagées.Merci de ne pas mettre des locutions anglaises ,car vos ancêtres ne comprennent pas cette langue.Nous vous rappelons qu’a la cour d’angleterre, la langue officielle était le français.
    Français = signe de Culture.
    Qui rédige,Julien ou Caroline ? Peut-être les deux?en tous les cas c’est bien décrit.Bravo
    Les Ancêtres vous envoient plein de gros bisous.
    Raycarl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.